Récompenses et friandises : lesquelles donner à mon cheval ?

Coupe de fruits frais

L’alimentation du cheval est un aspect majeur pour son bien-être, et un réel enjeu pour ses performances et sa santé. En effet, si des allergies alimentaires sont responsables de graves problèmes de santé, une alimentation non-adaptée peut également nuire à ses conditions physiques.

Pourquoi des friandises ?

L’alimentation comprend son régime alimentaire complet et notamment les récompenses qui permettent au cheval d’être félicité lors d’un bon comportement ou d’une bonne performance. Mais, il faut être vigilant sur les récompenses données aux chevaux, pour éviter de les empâter, ou de renforcer un embonpoint déjà présent.

Ainsi, il faut favoriser les friandises saines et naturelles qui leur feront tout autant plaisir que les friandises industrielles.

Quelles friandises donner à son cheval ?

Tout d’abord, les fruits et légumes sont incontournables pour récompenser son cheval. Les pommes, les carottes et les bananes sont des grands classiques, et sont facilement conservables dans une poche. Il faut néanmoins faire attention à les couper au préalable afin d’éviter qu’elles se coincent dans la gorge de l’animal.

Les betteraves sont également à favoriser car elles sont riches en nutriments et soutiennent le métabolisme. Ces récompenses sont donc parfaites de temps à autres.

Ensuite, les friandises aux herbes, comme par exemple à la sauge ou à la camomille, sont également recommandées. Ces friandises ont un effet positif sur les voies respiratoires du cheval. Ils ont également une bonne odeur.

Par ailleurs, le cynorhodon est une véritable bombe de vitamines C qui contribuent à aider le système immunitaire. Ce faux-fruit du rosier et de l’églantier permet également de réduire le risque cardiovasculaire pour vos chevaux. Ils sont à favoriser pendant l’hiver qui suppose une période de baisse d’énergie.

Attention à la qualité et à la quantité

Les friandises font donc partie de l’alimentation de votre cheval. Elles doivent ainsi également être contrôlées autant sur la quantité que sur la qualité. Si les chevaux les plus gourmands auront tendance à en demander régulièrement, il faut les restreindre pour éviter une prise de poids trop conséquente.

Ajouter un commentaire

Recevez notre newsletter !