Comment protéger mon cheval des insectes ?

cheval protégé des insectes

A partir d’Avril jusqu’en Octobre, nos animaux sont gênés par des insectes qui ne cessent de se poser sur eux. Pour nos équidés, ils sont particulièrement agaçant. C’est la raison pour laquelle nous voulons les protéger des ces nuisibles.

Pourquoi faut-il protéger nos équidés des insectes ?

A partir du mois d’Avril, jusqu’en Octobre, les insectes viennent déranger nos chevaux, avec un pic en Juillet qui a tendance à sérieusement agacer nos amis.

Durant ces quelques mois, il n’est pas rare de voir son équidé remuer la tête ou la queue en permanence, pour chasser les nuisibles. Il est devient alors nerveux, impatient, son moral peut même être en berne.

Il faut savoir que le cheval a la particularité de réguler la température de son corps grâce à la sudation. Cependant, les insectes sont justement attirés par la sueur des équidés, voire par les plaie n’étant pas complètement cicatrisées.

Non seulement ces nuisibles dérangent le quotidien de nos chevaux, mais ils peuvent aussi être porteurs de maladies.

Mieux vaut prévenir que guérir

La propreté éloigne les insectes

En prévention, il est important de veiller à retirer les crottins et les plaques d’urine tous les jours du box de notre cheval. De cette manière vous limiterez la prolifération de larves et évitez à votre cheval d’avoir des vers.

De la même façon, un cheval bien pansé aura moins de risques d’attirer les insectes qu’un cheval sale, donc même s’il vit au pré, on panse notre cheval !

En été, ne coupez pas tous les poils

Aussi, lorsque l’été approche, on aurait tendance à vouloir couper la crinière et la queue des chevaux. Pourtant, ces crins permettent à nos animaux de faire fuir les insectes. Il est alors préférable de leur laisser une longueur suffisante pour balayer les nuisibles. Ne coupez pas tout !

Comment éloigner les nuisibles ?

Insecticides et insectifuges

Pour lutter contre la gêne occasionnée par les insectes, il existe deux solutions : les insecticides et les insectifuges.

Les insectifuges ont pour but d’éloigner les insectes. Ils sont, pour la plupart, d’origine naturelle et on les applique directement sur le cheval. Les insectifuges en roll-on sont très pratiques pour appliquer le produit très localement, sur les zones particulièrement sensibles du cheval.

A l’inverse, les insecticides visent à tuer les insectes. Ces produits, comme nous le savons tous, sont de composition souvent toxique. Il est préférable de les diffuser dans le lieux de vie du cheval.

Equipement anti-insectes : masque et bonnet

Autrement, vous pouvez utiliser un bonnet, un masque anti-mouches, un frontal anti-mouches et même une chemise ou un neck-cover pour les chevaux les plus sensibles.

Ces « instruments » vont protéger tout ou partie du corps de votre cheval. Pensez que tous ne sont pas utilisables pendant la pratique. L’animal pourrait en être gêné dans un premier temps. Ainsi, nous préconisons d’habituer progressivement votre cheval à l’usage de ces matériaux.

Méthode de grand-mère : les huiles essentielles

De façon plus naturelle, vous pouvez utiliser les huiles essentielles. Mettez quelques gouttes sur un torchon sec, ou mélangez-les à 75 cl de vinaigre de cidre dans un pulvérisateur. Frottez ou aspergez ensuite votre cheval.

Il en existe de différents types. Ainsi, selon le types d’insectes, il ne faut pas utiliser les mêmes :

  • Tiques : huiles essentielles de citronnelle, sauge, thym et lemongrass,
  • Moustiques : huiles essentielles de lavande, lemongrass, tanaisie et citronnelle,
  • Mouches et taons : huiles essentielles de citronnelle, tanaisie, menthe poivrée et lavande.

Attention, avant d’utiliser ces huiles essentielles sur votre cheval, veiller à les tester sur une petite zone de sa peau afin de vous assurer qu’il n’y soit pas allergique.

Ajouter un commentaire