Pourquoi et comment masser mon cheval ?

masser cheval

Masser son équidé de façon simple a pour but de créer des liens avec lui et de lui procurer un bon moment. Ainsi, il faut savoir rassembler tous les ingrédients pour qu’il en soit réellement un. Comment s’y prendre ? Dans quelles conditions pratiquer le massage ?

Masser son cheval : rapprochements et bien-être

Le massage est le moyen de créer ou d’entretenir un lien entre le cavalier et son cheval, mais il est aussi l’occasion de repérer des zones douloureuses ou des tensions musculaires sur le cheval.

En effet, masser son cheval permet :

  • d’améliorer sa circulation sanguine et le métabolisme,
  • d’assouplir ses muscles,
  • l’accélération de l’élimination des toxines,
  • l’activation du système nerveux
  • de calmer l’équidé en réduisant le stress.

Vous pouvez aussi exercer une légère pression sur des points précis liés aux organes. Ainsi, vous allez identifier et/ou comprendre des difficultés que votre cheval peut avoir.

Les conditions et techniques de massage

1- Choisir le moment opportun : calme et patience

Avant de commencer le massage, il faut s’assurer que les conditions le permettent. En effet, pour un moment agréable et utile, il vous faut du temps. Ainsi, si vous ne disposez d’un minimum de 20 minutes devant vous, ce n’est pas le bon moment. Ce ne sera que frustrant pour l’animal.

Aussi, il vous faudra être de bonne humeur et volontaire pour que cela se ressente. Avant de caresser votre équidé, pensez à laisser le stress et les soucis du quotidien de côté.

2- Préparer l’animal : nettoyage et mise en condition

Pour débuter le massage, il faut s’assurer que l’animal soit propre. Ainsi, si vous ne l’aviez pas encore pansé, le moment est venu. Même si la boue est reconnue pour ses bienfaits pour la peau, ce n’est pas agréable à toucher ou à porter lors d’un moment comme celui-là.

Ensuite, il faudra vérifier l’état général de l’équidé. Repérez les blessures ou les cicatrices. Vous pourrez ainsi les éviter. En effet, ce sont des endroits plus sensibles pouvant provoquer des réactions plus nerveuses de sa part.

Enfin, pour la suite vous devrez agir en fonction de votre relation et votre connaissance du cheval. Vous saurez ainsi si il est plutôt chatouilleux ou si il préfère éviter tel endroit ou encore si il a tendance à être nerveux. Dans ce dernier cas, vous devrez y aller en douceur. Commencez par de simples caresses pour qu’il comprenne et se détende petit à petit.

3- Masser le cheval : adopter les bons gestes

Nous vous conseillons de ne pas masser la tête et d’éviter la colonne vertébrale dans vos premiers essais. Concentrez-vous plutôt sur l’encolure, les flancs ou la croupe.

Il existe différents gestes pour masser un équidé. Ils sont tous à commencer doucement, avec très peu de force. Vous pourrez ensuite augmenter l’intensité au fur et à mesure. Il est important d’écouter son compagnon à 4 pattes pour savoir si elle est adaptée.

  • Passer la main sur tout le corps du cheval est le meilleur moyen de bien débuter une bonne séance. Vous pouvez former des cercles ou des « huit » afin de varier les mouvements et apaiser votre animal.
  • Pousser les tissus revient à utiliser le bout des doigts ou la paume de la main pour exercer une légère pression sur les muscles. Ce geste permet de désengorger et d’augmenter la circulation sanguine. Vous pouvez donc aussi l’exercer sur les membres du cheval.
  • Frapper ne veut pas toujours dire « violenter ». Ici, vous devez fermer vos poings et frapper doucement les muscles de votre cheval avec votre main coté annulaire.
  • Claquer les muscles avec le plat des mains comme vous le feriez sur un tambour.
  • Pour pétrir, il suffit de placer les mains à plat et de refermer les doigts. Vous allez attraper un gros pli de peau que vous ferez rouler vers le bas,
  • Finir en beauté avec les pattes d’ours. Il s’agit de tapoter votre cheval du bout des doigts, écartés. Cette action vivifie et est idéal pour une fin de séance car il est à la frontière entre la stimulation et la relaxation.

Combien de temps faut-il masser ?

Selon les finalités du massage, il ne va pas durer aussi longtemps et vous n’allez pas répéter les gestes sur la même fréquence.

Un massage qui a pour but de stimuler ne doit pas durer plus de 15 minutes. En effet, vos gestes vont être rapides et intenses et la surface massée sera réduite.

A l’inverse, un massage relaxant peut durer plus d’une heure. Ici, vos gestes doivent être doux et lents et vous pouvez masser tout le corps.

Ajouter un commentaire