Pourquoi ne faut-il pas couper tous les poils de mon cheval ?

poils cheval

Tondre son cheval en hiver, oui, mais attention à ne pas tout couper non plus. En effet, certains poils sont indispensables au confort du cheval. Ils forment un barrage entre lui et les invasions extérieures.

Poils : ne coupez pas tout !

Il y a des poils, chez les chevaux, que l’on peut trouver inesthétiques et que l’on aimerait bien couper. Une fois qu’on a commencé, on aurait envie de couper tout ce qui dépasse. Cependant, ne vous laissez pas avoir par la folie de la tondeuse ou des ciseaux.

En effet, certains poils, mêmes si peu gracieux, possèdent une réelle utilité. Véritable protection naturelle, ils peuvent même être indispensables au confort et à la santé du cheval.

Bouclier naturel pour les oreilles

Les poils des oreilles peuvent sembler disgracieux et nous faire penser à notre cher grand-père dont la pilosité s’est accentuée avec le temps. Seulement voilà, ces poils permettent d’éviter que des insectes ne s’aventurent de trop près et dérangent la tranquillité de l’animal.

Dans le cas où vraiment vous souhaitez limiter la longueur de ces poils, vous pouvez rapprocher les bords de l’oreille et couper ce qui dépasse à l’aide d’une paire de ciseaux à bouts ronds.

Vibrisses : indispensables aux chevaux

Concernant les vibrisses, ces poils autour des yeux et de la bouche des chevaux, mieux vaut ne pas y toucher du tout. En effet, ils ont pour fonction de permettre au cheval d’évaluer la distance avec des obstacles tels qu’un mur, une branche, un abreuvoir. Couper ces poils pourraient fortement perturber l’animal qui perdrait ses repères.

Au pré, laissez les fanons

Les fanons, sont ces longs poils au bas des membres. Ils sont très importants car ils ont pour rôle d’empêcher que l’eau ne stagne au creux du paturon. Ainsi, ils permettent de réduire les risques de gale de boue et de crevasse et gardent les pieds en bonne santé.

Ils sont donc particulièrement indispensables pour un cheval vivant au pré. Toutefois, pour les chevaux de concours, libre à vous de couper (ou affiner) les fanons. Vous devrez néanmoins bien veiller à essuyer les membres et le creux du paturon à l’aide d’une serviette éponge bien sèche.

N’hésitez pas à couper la barbe !

La barbe peut apparaître sous l’auge. Elle est principalement présente sur les poneys mais on peut également la retrouver chez certains chevaux.

Ces poils n’ont pas d’utilité particulière, si bien que vous pouvez les retirer sans encombre. Deux méthodes sont conseillées :

  • Arrachez-les sur des chevaux peu sensibles afin que la barbe ne revienne pas trop rapidement,
  • Tondez-les, au risque que la repousse soit plus drue et dense.

Ajouter un commentaire