Comment assurer l’hydratation du cheval ?

cheval eau

Comme les hommes, les chevaux peuvent être sujets à la déshydratation, d’autant plus qu’un cheval a besoin de 30 à 60 litres d’eau par jour.
Il ne faut donc pas oublier de surveiller la consommation d’eau de nos équidés !

L’hydratation du cheval

Même s’il ne travaille pas, le corps du cheval a besoin d’eau pour fonctionner correctement. De plus, lors de séances de travail ou de fortes chaleurs, les chevaux ont encore plus besoin d’eau, la sueur ayant pour rôle de refroidir la température du corps.

Variables du besoin en eau

Les besoins en eau des chevaux varient. En effet, comme nous, il existe des périodes où l’apport en eau peut être plus ou moins important qu’habituellement.

Ainsi, en fonction du gabarit de l’équidé, des températures, des différents exercices, etc… les besoins en eau ne seront pas les mêmes.

En effet, dans la logique, un grand et gros cheval va avoir besoin de plus d’eau qu’un petit gabarit.

Ensuite, une température extérieure élevée va pousser le cheval à suer pour faire baisser sa température corporelle. Il a donc besoin d’une plus grande quantité d’eau pour engranger ce mécanisme.

Un effort physique important implique que le cheval produise de la sueur pour réduire la température de ses muscles, il peut même produire jusqu’à 10 litres de sueur par heure.

Enfin, une jument peut voir augmenter ses besoins en eau de 70%, notamment en fin de gestation ou lors de la lactation.

Comment hydrater correctement son cheval ?

Propreté et accessibilité

Il est recommandé de laisser une eau fraîche et propre à volonté à votre cheval. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est important de veiller à ce que l’abreuvoir fonctionne et qu’il soit toujours propre.

A savoir qu’un cheval nourrit avec une alimentation sèche boira beaucoup plus qu’un cheval au pré ayant accès à de l’herbe toute la journée.

Ne vous inquiétez pas si vous voyez un poulain boire de l’eau en plus de son lait maternel, ce comportement est tout à fait normal lors de fortes chaleurs.

L’hydratation et les coliques

Comme nous l’avons évoqué, lors d’un effort, le cheval perd de l’eau. Il faut donc compenser cette perte pour éviter tout désagrément à votre compagnon. Toutefois, attention aux coliques !

Idéalement, le cheval devrait boire 1 à 2 litres d’eau à 5 minutes d’intervalles jusqu’à ce qu’il n’ai plus soif et l’eau, être à température ambiante.

Une eau trop froide, bue trop rapidement, alors que le corps du cheval est échauffé par l’effort, amplifie les risques de coliques. Si vous sentez que votre cheval se rue sur l’eau, n’hésitez pas à mettre des brins de paille dans l’abreuvoir, cela l’obligera à ralentir son débit.

Ajouter un commentaire