L’hiver est là : comment protéger son cheval du froid

Cheval sous la neige

Il a mis du temps à s’installer, on l’a un peu attendu mais ça y est, l’hiver est bien là. Les journées sont courtes, les températures baissent et l’herbe se fait vraiment rare. Même si nous savons maintenant que les chevaux ont une grande capacité d’adaptation aux variations de température, nous pouvons les protéger des risques de ce froid.

Misez sur l’abri ou le box tout confort

Pour les chevaux qui vivent au pré, pensez à prévoir un abri avec une bonne couche de paille au sol pour qu’ils puissent s’y reposer. Mieux vaut retirer les crottins et la paille souillée tous les 2 jours afin d’éviter les vapeurs d’ammoniac nocives et désagréables.

Concernant les chevaux vivant au box, il est recommandé de conserver une température de 15° dans l’écurie. Prévoyez également un léger courant d’air pour évacuer l’humidité dégagée par la respiration des chevaux.

Un régime alimentaire à privilégier

Le foin est l’allié du cheval en hiver car il est bon pour son transit intestinal et l’aide à réguler sa température corporelle. Au pré, prévoyez un râtelier ou un bac qui ne retient pas l’eau afin que le foin non mangé ne pourrisse pas malgré l’humidité ambiante.

L’herbe étant rare en hiver, le foin a aussi l’avantage d’éviter aux chevaux de trop s’ennuyer et de pouvoir mastiquer autant qu’ils le souhaitent. Idéalement, il faudrait que les chevaux au box puisse avoir du foin à volonté. Veillez à humidifier légèrement le foin avant de le distribuer, sans quoi la poussière pourrait déranger les individus les plus sensibles.

Afin de résister au froid, le cheval voit ses besoins énergétiques se décupler, raison pour laquelle il est important d’adapter sa ration. Traditionnellement on va augmenter la quantité de foin distribué, mais certains chevaux sont plus sensibles et ont besoin d’un supplément de céréales. Généralement, on part du principe qu’il faut augmenter la ration habituelle de 10 à 15%, mais cette variation se calcule selon l’activité du cheval et son poids.

« Il faudra bien te couvrir » et te soigner

Pour les jours de grand froid et les chevaux tondus, la couverture peut être une option intéressante. Choisissiez-la imperméable pour le cheval au pré et respirante pour celui qui reste au box.

Cheval avec une couverture tenu par un enfant

A chaque saison la même rengaine, celle des vermifuges, les fameux. D’autant plus que les chevaux perdent plus facilement de l’état en hiver, nul besoin de les affaiblir avec les parasites. Pour savoir quel vermifuge administrer à votre cheval, demandez conseil au vétérinaire, il vous indiquera le bon produit ainsi que la bonne dose.

La boue en hiver est redoutable pour favoriser l’apparition de crevasse et de gale de boue, ces lésions sont difficiles à soigner. Dès l’apparition des premiers signes n’hésitez pas à désinfecter, retirer toutes les croûtes et appliquer une couche épaisse de crème cicatrisante. Aussi, autant que possible, faites en sorte de laisser votre cheval dans un endroit sec et non boueux pour faciliter la guérison du pied.

Gardez une activité physique

Si nous avons du mal à commencer une activité sportive par temps froid, il en est de même pour les chevaux qui ont besoin d’un échauffement. Faites-le marcher avant de le monter pour que ses muscles et ses articulations se mettent correctement en route. Pensez au couvre-rein en début et fin de séance pour le réchauffer et bien maintenir sa température corporelle.

Lorsqu’il travaille et d’autant plus s’il n’est pas tondu, le cheval transpire et reste au vent un certain temps, c’est alors qu’il risque de prendre froid. Il est donc très important de le sécher efficacement, notamment s’il doit retourner au pré après sa séance de travail.

Sécurisez les alentours

Au pré, dans les zones de passage et en balade, regardez bien où votre cheval met les pieds. En effet, la boue, les pentes et les zones humides sont des terrains propices aux plaques de gel, très dangereuses pour nos compagnons ! Souvent les chevaux empruntent les mêmes chemins, vous pouvez les repérer et y disperser de la sciure de bois ou du sable pour empêcher les plaques de gel de se former.

Ajouter un commentaire