Les autres allures des chevaux

Mercredi nous vous parlions des allures naturelles du cheval, mais au cours de son apprentissage, le cavalier se rend compte qu’il existe d’autres allures. Ces allures sont dites « défectueuses » lorsqu’elles sont dues à une douleur, une fatigue ou même un défaut de conformation. Quant aux allures artificielles, elles sont le résultat de travail de dressage, acquises à partir des allures naturelles de nos chevaux. 

Les allures défectueuses
  • Je parlais déjà de l’amble dans mon article précédent, c’est en effet une allure naturelle pour certaines races de chevaux, notamment les islandais. Elle peut aussi être acquise par le dressage mais si cette allure est adoptée par un cheval alors qu’il ne devrait pas, elle témoigne d’un dysfonctionnement, toutefois « réparable ».
  • Le trot décousu, autrement appelé « traquenard », correspond à une dissociation des bipèdes diagonaux avec anticipation sur les postérieurs ou antérieurs. Cette allure est extrêmement fatigante pour le cheval, particulièrement éprouvante, elle peut être engendrée par une trop grande vitesse ou un mauvais dressage.
  • L’aubin, du devant ou du derrière, correspond à un galop avec les antérieurs et un trot avec les postérieurs. A cette allure, le cheval ne galope pas franchement, il peut soit manquer de puissance dans les hanches, soit on dit du cheval qu’il est « ruiné ».
  • Le galop désuni implique le cheval pose un bipède latéral au lieu du diagonal au deuxième temps.
  • Le galop à 4 temps pousse le cheval à dissocier ses diagonaux sur le deuxième temps, en anticipant sur le postérieur ou l’antérieur.
  • Le saut de pie signifie que le cheval va plus vite avec ses antérieurs que ses postérieurs, si bien qu’il enlève sa croupe d’un coup pour rattraper l’écart.
  • Un cheval qui rase le tapis ne lève pas suffisamment ses antérieurs et s’expose donc à un risque de chute.
  • A l’inverse, un cheval qui trousse lève exagérément les antérieurs et fléchit intensément le canon des avants-bras, il se fatigue alors trop vite.
  • Toujours au sujet des antérieurs, un cheval qui billarde porte ses membres antérieurs en dehors lors de la flexion et les rassemble à l’intérieur en extension.

Ces mauvaises allures peuvent être corrigées grâce au dressage, parfois une de ces séances peut d’ailleurs être éprouvante pour le cheval.

Ajouter un commentaire

Recevez notre newsletter !