Le mal de dents des chevaux

Le bien-être et les performances du cheval sont directement liés à sa santé dentaire. En toute logique, un cheval qui souffre d’un mal de dents va moins bien absorber sa nourriture, sur le long terme, son état général risque d’en être altéré. De la même façon, si sa bouche le fait souffrir, le cheval aura une mauvaise perception des demandes de son cavalier. En effet, le contact entre la main et la bouche n’étant plus simple, le cheval peut mal réagir aux requêtes, ne pas les sentir ou se montrer récalcitrant. A l’extrême, si le cheval n’est pas soigné, il peut finir par souffrir de dénutrition.

Il peut être difficile de percevoir les douleurs buccales d’un cheval, étant donné qu’elles ne sont pas perceptibles à l’œil ou lors du pansage, voici quelques indices :

  • Le cheval mange moins et plus lentement,
  • il rejette certains aliments sur les côtés,
  • vous trouvez des aliments peu mâchés dans les crottins,
  • il est sujet aux coliques,
  • son haleine est constamment fétide,
  • il se défend contre le mors,
  • il tourne la tête pour échapper au mors,
  • il travaille mieux à une main qu’à l’autre,
  • il réagit violemment lorsque vous serrez la muserolle,
  • il encense.

En cas de doute, ne laissez pas votre cheval souffrir ainsi et sollicitez immédiatement un professionnel pour comprendre les causes de ces douleurs et les soigner.

1 commentaire

Recevez notre newsletter !