Comprendre le comportement alimentaire du cheval

Cheval qui broute de l'herbe

Le comportement alimentaire d’un cheval varie d’un animal à l’autre en fonction de son caractère, de son environnement et de son transit digestif. Les chevaux ont une réelle capacité d’adaptation en fonction de leurs besoins et de la disponibilité de l’herbe.

Brouter de l’herbe en continu et à plusieurs !

Le cheval est un animal mono-gastrique, qui utilise traditionnellement l’herbe pour s’alimenter et couvrir ses besoins nutritionnels naturels. Les chevaux passent en moyenne 15 à 16 heures par jour à brouter en continu s’ils en ont la possibilité.

Toutefois, cet animal qui déteste la solitude, préférera s’alimenter en même temps que ses congénères, même s’il est mis en pré.

Son comportement à l’état naturel le pousse à se déplacer lentement. La tête baissée, il va aller brouter de l’herbe tout autour du pré, dans les zones de pâturages qu’il peut atteindre. Mais les chevaux les plus gourmands profiteront, en plus de l’herbe à leur disposition, des feuillages entourant le pré, tant qu’ils peuvent y accéder.

On retrouve également ce comportement lors des ballades, où il a tendance à tirer sur les rênes pour aller brouter.

Repas et digestion à surveiller

Le cheval possède un petit estomac, non élastique ce qui lui assure une pré-digestion des aliments. Lorsqu’il se remplit à son maximum, c’est-à-dire une douzaine de litres, il se vide dans l’intestin grêle. Ainsi, lorsque le cheval a un repas abondant, son estomac se vide au cours du repas.

Il faut néanmoins faire attention au comportement alimentaire de votre cheval. Une alimentation entièrement constituée d’herbe peut entraîner des coliques plus ou moins dangereuses.

En effet, ces repas peuvent contenir des bactéries, mais également l’ingestion de plantes toxiques qui viendraient troubler le tube digestif. Il faudra donc favoriser l’herbe jeune qui évitera la prolifération des larves. Il faudra également procéder à un entretien régulier du pré afin de s’assurer que les bactéries présentes dans les crottins ne se répartissent sur l’herbe ensuite mangée.

Ajouter un commentaire

Recevez notre newsletter !