Le Barbe : le nomade du désert

desert afrique du nord

Le Barbe est l’une des plus anciennes races équines au monde.
Il est facilement considéré comme compagnon de randonnée idéal. Généralement associé aux peuples berbères et aux Fantasias, d’où vient-il vraiment ?

4000 ans d’évolution

La race de cheval Barbe est une race très ancienne. En effet, des ossements et des peintures le représentant datant de plus de 4000 ans ont été retrouvés.

C’est un cheval originaire du Maghreb en Afrique du Nord (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye). Ce pays l’aura façonné. Son nom vient de barbare, en référence aux tribus du même nom.

Très tôt, le Barbe fut utilisé comme cheval de guerre. Cependant, nulle doute qu’à la suite des invasions du Maghreb au VIIème siècle, il ait été croisé avec de l’Arabe, dans les régions autour de la Méditerranée.

Les Barbes que nous avons pu rencontrer en Espagne et dans le Sud de la France sont certainement issus de croisement avec des races européennes telles que l’andalou ou le pur sang. Des Barbes purs ont échappé à ce phénomène, notamment dans les tribus des montagnes et du Nord.

Au XIXème et début du XXème siècle, les sélections effectuées par l’administration coloniale en ont fait le cheval que nous connaissons aujourd’hui.

Préservation de la race

En 1987, l’Organisation Mondiale du Cheval Barbe vit le jour. Elle regroupe l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, la France et le Sénégal et a pour objectifs de :

  • Sauvegarder et améliorer la pureté de la race Barbe,
  • Élaborer le standard du Barbe pur,
  • Pousser à l’ouverture d’un livre généalogique du cheval Barbe dans les pays où il n’existe pas,
  • Promouvoir la race et encourager son élevage,
  • Nommer des juges internationaux pour veiller à la bonne évolution de la race.

Caractéristiques du Barbe

Un physique carré

Le Barbe possède la morphologie type du cheval rustique : il est fort et apte à des activités variées. Certains le décrivent comme un équidé « construit dans un carré ». En effet, il n’est pas très grand (1.50 à 1.60 m), son ensemble est généralement court, mais il est large. Il est aussi haut que long.

Sa tête est forte et ses naseaux sont effacés. Il a les oreilles courtes et l’oeil légèrement recouvert. Sa poitrine est haute et large. Son dos est fort, marqué et tranchant.

La queue du petit cheval de l’Afrique du nord est attachée en bas, sur une croupe avalée. On dit qu’elle est « en pupitre ». C’est une caractéristique essentielle pour l’équidé. En effet, c’est comme ça qu’il peut facilement se mettre « ‘sous lui ». C’est un réel bonus en dressage.

La couleur de sa robe est généralement grise. Il n’est néanmoins pas rare de retrouver le bai ou l’alezan. En revanche, la robe rouane, bien que possible, est très rare.

Un tempérament calme et explosif à la fois

L’animal est généralement très apprécié pour son caractère courageux. Un dicton explique « il peut la faim, il peut la soif, il peut le froid, il peut le chaud, jamais il n’est fatigué ». Né dans le désert, il sait survivre dans des conditions difficiles.

De plus, le Barbe est un très bon élève. Il est gentil, patient, docile, intelligent et énergique. De ce fait, il est très agréable à éduquer car comprend vite et donne le maximum de lui-même sur les exercices.

Pour finir, et par des moindre, c’est un cheval proche de l’Homme. Il doit cette caractéristiques à son passé. En effet, ses ancêtres ont suivi les nomades du désert pendant de nombreuses traversées.

En outre, la seule contrainte que peut représenter l’équidé est l’environnement dans lequel il vit. Élevé en extérieur et surtout habitué à cette liberté de mouvement, vous ne pourrez lui imposer la vie en box.

Utilisation de l’équidé

Le Barbe est un cheval polyvalent, apte à de nombreuses disciplines. Même s’il n’est pas forcément au plus haut niveau. Son caractère lui permet rapidité et endurance.

Il se démarque d’avantage en TREC et on l’associe, encore aujourd’hui, fortement aux Fantasias. C’est un art équestre typique d’Amérique du Nord qui simule des assauts militaires. En France, il est majoritairement consacré au loisir et aux centres équestres.

Ajouter un commentaire

Recevez notre newsletter !