Doit-on laisser son cheval brouter ?

Cheval au travail

Un cheval qui commence à brouter aura du mal à s’arrêter. Alors quand cela arrive pendant une séance de travail, que faire ? La vraie difficulté est de distinguer travail et plaisir.

Interdiction stricte ou pas ?

Les cavaliers ont conscience qu’un cheval qui vit au box puisse être frustré de ne pouvoir brouter autant que sa nature le souhaiterait. Par conséquent, ils sont souvent tentés de le laisser manger quelques brins d’herbe, même en plein travail.

Nous conseillons une interdiction permanente plutôt qu’une autorisation occasionnelle. Un cheval intégrera en effet plus facilement qu’il ne peut pas brouter lorsque son maître est sur son dos ou à ses côtés. Cette règle semble sévère, mais elle ôte toute confusion à l’animal.

Afin d’être sûr que le cheval vous comprenne, veillez à maintenir des interdictions claires. Pas de place pour les écarts qui ne feraient que porter à confusion votre compagnon.

Gérer la désobéissance

La puissance de l’attrait de l’herbe est bien plus forte que l’on ne peut l’imaginer. C’est pourquoi certains chevaux feront tout et n’importe quoi pour braver les interdits.

Dans le cas d’un cheval particulièrement désobéissant, dite « non » lorsqu’il plonge vers une touffe et donnez-lui un petit coup de cravache à l’encolure. Le but n’est pas de le punir à proprement parlé, mais plutôt de le surprendre et le dissuader de recommencer.

Ajouter un commentaire