Comment soigner les fourchettes pourries de mon cheval ?

sabots

Les fourchettes de votre cheval sont molles au toucher, s’effritent, se décomposent, sentent mauvais ou présentent des trous ? Pas de doute, il a les fourchettes pourries !

Ce problème est à prendre très au sérieux pour le bien être, le confort et la santé de votre équidé. La fourchette joue un rôle d’amortisseur à chaque poser de sabot. Comment y remédier ?

Qu’est-ce qu’une fourchette pourrie ?

Une fourchette pourrie est une fourchette détériorée par les bactéries qui peuvent même infecter les pieds en profondeur, raison de plus pour surveiller les pieds régulièrement et ne pas laisser l’infection s’installer.

Elle présente une sole mole, parfois chaude et malodorante, résultat de la macération des bactéries.

Les chevaux vivant au box sont les plus sujets aux fourchettes pourries, notamment à cause de l’acidité contenue dans les excréments.

L’humidité joue aussi son rôle puisqu’elle ramolli la sole et laisse le champs libre aux bactéries et parasites pour s’installer sous le pied de notre cheval.

La fourchette est la partie du pied qui présente le plus de petites cavités, autant de lieux propices à l’infection. Celle-ci est superficielle au début, mais si on ne contrôle par les pieds régulièrement, elle peut très rapidement remonter jusque dans les glomes et atteindre toute la fourchette. Elle peut alors devenir douloureuse et même gêner l’animal dans ses déplacements.

Il est plus fréquent de retrouver son équidé avec les fourchettes pourries en automne ou en hiver, toutefois, le printemps peut être très humide. C’est la raison pour laquelle il faut surveiller les pieds des chevaux tout au long de l’année.

Un environnement sain pour lutter contre l’infection

Pour soigner une fourchette pourrie, on recommande de rentrer le cheval au box et de l’installer dans une litière saine. Ainsi, vous l’empêcherez de rester dans les zones humides d’un pré.

Une litière saine signifie notamment qu’elle soit sèche et dégagée de tous crottins ou plaques d’urine. Ce sont des nids parfaits pour le développement des bactéries.

Les copeaux ont très bonne réputation pour le soin des fourchettes. La litière reste saine et sèche très longtemps, vous n’aurez besoin de curer le box que toutes les 8 semaines environ.

Adopter les bons réflexes d’hygiène

Nettoyer son animal sans abuser de l’eau

Veillez aussi à nettoyer les pieds de votre équidé le plus régulièrement possible, sans pour autant les agresser. Si besoin, faites appel à un maréchal-ferrant.

On aurait tendance à vouloir doucher notre cheval souvent, comme pour le débarrasser des bactéries. Cependant après une douche, les pieds restent longtemps humides avant d’être parfaitement secs. Nous préconisons donc de limiter momentanément pour éviter l’humidité au maximum.

De plus, logiquement, on évite d’enfermer une fourchette pourrie. On laisse le pied respirer pour favoriser l’évacuation des bactéries.

Utilisez les produits adaptés

Des produits spécifiques pour soigner ces problèmes de pieds existent. Il faut cependant bien respecter les notices d’utilisation et ne pas en abuser non plus. Vous risqueriez d’irriter les pieds de votre cheval.

Par contre, n’hésitez pas à administrer ces produits à l’aide d’une seringue. Vous augmenterez la rapidité du soin en allant au cœur de l’infection. Vous pouvez aussi imbiber une compresse du produit et la bloquer sur le sabot à l’aide d’un cure-pied dans la lacune médiane. Elle tombera naturellement dans la litière.

Enfin, si vous souhaitez tout de même sortir avec votre équidé, graissez son pied ou pensez au goudron de Norvège. C’est un excellent imperméabilisant qui désinfectera en même temps la fourchette.

Ajouter un commentaire