Comment nourrir un poulain en sevrage ?

nourrir un poulain

Nourrir un poulain correctement est déterminant pour sa croissance et son bien-être à l’âge adulte. Ainsi, comprendre l’alimentation du poulain est important pour qu’elle soit adaptée et ne soit en aucun cas source de carences ou de déséquilibres alimentaires.

Alimentation et croissance

La croissance du cheval se mesure par son poids et non sa taille. Elle doit être optimale et non maximale. Il faut savoir adapter sa nourriture à l’état corporel de notre animal. Aussi, l’étape du sevrage est primordiale pour le développement du poulain.

En effet, c’est à cette période que le poulain réduit sa vitesse de croissance. Une sous-alimentation à cette étape de sa vie pourra être corrigée et rattrapée si elle ne se passe que sur une courte durée.

La première étape de développement du poulain est l’installation définitive de son système nerveux, puis le squelette, les tissus musculaires et, pour finir, les tissus gras.

Poulain et transition alimentaire

La phase d’allaitement du poulain est rarement problématique puisqu’il peut profiter du lait de sa mère. Cependant, les premières tétées sont primordiales pour lui donner la force de survivre à ses premiers jours.

Si la jument est nourrie correctement, son lait conviendra parfaitement au poulain et lui apportera tout ce dont il a besoin pour grandir convenablement.

Il est également important de préciser que l’alimentation de la jument lors de sa gestion a des conséquences sur le système nerveux du futur poulain.

Lorsque l’allaitement ne peut se faire par la jument, il doit être régulier et surveillé. Le poulain ne doit pas souffrir de la faim.

Le sevrage s’effectue entre 5 et 6 mois, la vitesse de croissance du poulain sera donc réduite. Cette étape doit donc être suffisamment rapide pour pouvoir être compensée.

Passage du liquide au solide

Dès le premier mois du poulain, il devra commencer progressivement à ingérer un aliment solide en plus du fourrage. Ainsi, son système digestif pourra s’adapter de façon progressive. Aussi, la consommation de lait diminuera proportionnellement à l’augmentation d’ingestion de solide par le poulain.

Après le sevrage, l’alimentation du cheval doit être beaucoup plus contrôlée par l’homme, ne serait-ce qu’en terme de quantité. Il faudra désormais fractionner les rations, contrôler le poids de l’animal ainsi que son bon développement.

1 commentaire