Choisir une litière adaptée à son cheval

Ecurie avec les chevaux dans leur box

Mon cheval est sur litière paille et cette année, c’est indéniable, elle n’est pas de bonne qualité. La litière devient sale plus vite que d’habitude. En plus, mon cheval tousse un peu plus qu’avant. Je passe plus de temps à curer le box plutôt qu’avec mon cheval. La litière est-elle adaptée ? Existe-t-il des alternatives ?

Pourquoi changer de litière ?

Il y a ces moments où l’on sent qu’il faut changer l’environnement de notre cheval. Il ne semble plus se sentir aussi bien qu’avant et les contraintes sont trop nombreuses. On l’entend tousser, il nous fait des frayeurs avec des débuts de coliques et on en a marre de faire le box toutes les semaines.

Bref, un changement de litière pour cheval s’impose mais je ne sais pas vers laquelle me tourner. Est-ce que je suis attachée à l’apparence de la paille ? La litière doit-elle être dépoussiérée ? Est-ce que je veux du volume dans le box ? De l’absorption ? A quel rythme est-ce que je vais pouvoir l’entretenir ? Beaucoup de questions auxquelles il n’existe pas de « bonne » réponse, tout dépend du cheval mais aussi de la personne qui s’en occupe, à chaque couple SA solution.

Avant tout, choisir la litière dépoussiérée

Lorsque l’on cherche une litière adaptée à son cheval, il faut avant tout s’attacher à son bien-être. Les litières à préconiser sont donc celles qui sont dépoussiérées. Elles amenuisent les risques de maladies respiratoires et préservent la santé de l’animal.

Un produit 100% naturel va également assurer un bon environnement. Sans produit chimique, vous ne risquez pas d’intoxiquer votre équidé.

Les granulés de bois : pouvoir auto-agglomérant

Les granulés de bois forment un matelas confortable et isolant pour le cheval qui n’aura aucun mal à s’y coucher, même en plein hiver. Ils sont réputés pour leur grande capacité d’absorption. Ils captent les odeurs d’ammoniac et permettent de conserver un box sec et sain longtemps.

Cette nouvelle litière est de plus en plus utilisée dans les écuries. Son caractère auto-agglomérant permet aux crottins et plaques d’urine de rester localisés. Par conséquent, la litière n’est pas souillée dès la première journée, les excréments sont aussi plus faciles à retirer au quotidien.

Les copeaux de bois : absorption et volume

Selon la grosseur du pétale de bois (petit ou large), vous obtiendrez une litière très absorbante ou beaucoup de volume. Cette litière pour les chevaux reste toutefois suffisamment absorbante pour ne curer le box qu’une fois par mois.

Les paillis : proche de la paille sans les inconvénients

Nous parlions d’absorption, la reine des litières dans ce domaine est celle composée de miscanthus, en granulés ou en paillis. Le miscanthus est une plante appelée aussi « herbe à éléphant », la litière pour les chevaux est composée de la partie spongieuse de l’herbe pour bénéficier de son absorption.

Enfin, pour les inconditionnels de la paille, pensez à la litière de paille défibrée. La paille défibrée est en fait de la paille hachée si finement qu’elle multiplie par 12 son pouvoir d’absorption. Toujours naturelle et dépoussiérée, elle permet de bénéficier des avantages de la paille traditionnelle, sans les inconvénients.

Ajouter un commentaire

Recevez notre newsletter !