Comment obtenir de mon cheval la bonne attitude au travail ?

la bonne attitude du cheval

La bonne attitude est l’objectif de tous les cavaliers confirmés. C’est la clé d’une décontraction totale du cheval pour un travail efficace et performant. Qu’est-ce concrètement ? Comment l’atteindre ?

Pourquoi adopter la bonne attitude ?

Un jeune cavalier va principalement chercher à rester sur sa selle tout au long du travail. Une personne plus expérimentée sera davantage à la recherche de la bonne attitude. Cette dernière semble être celle qui laisse au cheval toute l’amplitude de mouvement dont il a besoin.

Cette « bonne attitude » est aussi celle dans laquelle le cheval peut mobiliser toutes ses forces et supporter le cavalier sans être gêné. Ainsi, elle est la clé d’une décontraction totale du cheval pour atteindre un travail efficace et performant.

Qu’est-ce concretement ?

L’attitude varie d’un cheval à l’autre. En effet, tout dépend de la morphologie et du niveau de dressage du cheval. Il doit être parfaitement décontracté et présenter une tranquillité morale à toutes épreuves.

Un cheval dans une bonne attitude va avoir la nuque juste au-dessus du garrot. Elle ne doit d’ailleurs pas revenir vers le cavalier mais plutôt aller de l’avant, de même que les mains du cavaliers doivent se situer au-dessus de la bouche du cheval.

De plus, une poussée égale des 4 membres, des foulées régulières et une ligne droit maintenue sont autant de signes d’une bonne attitude du cheval.

C’est en apprenant à connaître son cheval, en restant à son écoute que le cavalier peut déterminer la marche à suivre et trouver la bonne attitude de son compagnon.

Comment mettre mon cheval dans la bonne attitude ?

Pour mettre votre cheval dans le calme et obtenir une décontraction complète, pensez à l’effet d’ensemble.

Pour commencer, restez à l’arrêt, gardez les mains fermes et stables sans tirer sur les rênes. Dès lors que vous sentez votre cheval céder, lâcher toute résistance afin qu’il comprenne qu’il adopte la bonne attitude.

Plus vos mains seront fixes, plus vite le cheval va détendre les rênes et son encolure va s’arrondir. Si vous avez du mal à obtenir de votre animal qu’il cède dans vos mains, c’est que vous ne relâcher pas votre prise suffisamment tôt lorsqu’il comprend le message.

Si l’animal ne réagit pas ou s’il recule, nous vous conseillons de fermer les jambes. Aussi, si vous possédez des éperons, vous pour pouvez les utiliser en les approchant progressivement.

Enfin, vous devez être parfaitement à l’écoute de ce qu’il se passe sous votre selle. Quand vous aurez obtenu cette bonne attitude à l’arrêt, vous pourrez travailler avec votre cheval pour y parvenir aux trois allures.

Ajouter un commentaire